Focus...

La sélection à l'affiche. A ne pas manquer! cliquer sur l'image pour en savoir plus.

Flux Rss, abonnez-vous.

Contact, nous rendre visite...

Liens...

Nicole  Brousse

Artiste inclassable, Nicole Brousse s’affranchit de toutes les conventions. Elle vit son œuvre comme un voyage dans le temps de l’antiquité vers le futur, traversant des civilisations et des cultures à partir de son propre voyage intérieur. Nicole Brousse est née en 1954 en Bourgogne. Sculpteur femme et sculpteur de femmes, depuis plus de 30 ans, elle a exercé et développé son goût des arts plastiques dès son plus jeune âge. En effet, ses ascendances familiales, un arrière grand-père sculpteur sur bois, un grand-père l’initiant à la peinture à l’huile, son père, ingénieur fondeur, qui a coulé le « sein » de César en fonte en 1967 ( céramiste, sculpteur et peintre durant ses loisirs), vont créer un environnement artistique qui baigne son éducation. Très vite, Nicole Brousse ressent le besoin viscéral de créer, d’inventer son univers, de matérialiser ses rêves.Au croisement de ces parcours, naissent des sculptures hors du temps, classiques et modernes, figuratives et symboliques, où le réel rencontre la fantasmagorie.

Les Oeuvres

Passer la souris sur les zones sensibles des vignettes.

Le commentaire de Pauline

André Verdet, admirateur du travail de Nicole Brousse ...."C'est une artiste habitée, le sens du sacré, elle le possède hautement et ce sens se répercute dans son travail de sculpteur. Or, ce travail, à la fois robuste et sensible, si ouvragé et si limpide dans l’achèvement, se transcende, se finalise hautement par le moyen d’une technique hors pair, celle de l’argile cuite « enfumée », laquelle arrive à la prouesse de faire tenir ses créations céramiques pour du bronze ou pour toute autre métal patiné d’un brun profond ! L’art de Nicole Brousse, sobre dans sa richesse décorative, est créateur de métamorphoses poétiques mémoriantes, dont les rapports plastiques furtifs avec certaines civilisations enfouies, disparues ou bien fabulisées, s’enrobent de mystère cérémoniel. Campées sous l’éclairage d’une moderne sensibilité de vision, quelles soient bustes, troncs ou campées dans leur entière entité corporelle de nu, voire pleinement athlétiques, olympiennes même, les sculptures de Nicole Brousse s’avèrent en définitive un hymne majeur au corps humain, en particulier à celui de la femme au long des siècles, des millénaires. Un hommage encore à un bel érotisme fondamental de santé." André Verdet